Surprise !

février 10, 2014

 

Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Comme je vous l’expliquais dans mon précédent post, les asiatiques n’ont pas trop d’à priori lorsqu’il s’agit de tester des nouveautés. Couplé à leurs dépenses astronomiques en termes de soin, cela laisse une belle marge de manoeuvre à la section recherche et développement des différentes marques. Et ces derniers s’en donnent à coeur joie. Petit focus sur quatre de ces ingrédients insolites qui s’installent dans les routines de soins.


Le mucus d’escargot

On se demande encore qui est le malin qui s’est dit « J’ai une idée ! On va se mettre de la bave d’escargot sur le visage, ça devrait atténuer les rides ! » (sûrement le même qui a découvert le lait de vache), mais il n’empêche que la réputation de cet ingrédient n’est déjà plus à faire. Anti-âge, anti-inflammatoire, anti-cicatrices, régénérant, anti-rides, et il paraît même qu’avec un peu de beurre persillé… Enfin bref, les escargots sont devenus le nouvel eldorado de l’industrie cosmétique asiatique depuis 2009, et la tendance semble s’inscrire dans la durée (et là vous pensez aux macarons).

 

Le venin de serpent

Certes, ce n’est pas du vrai venin qui se trouve dans vos produits. Il s’agit plus précisément du Syn-Ake, un mélange de « synthetic » et de « snake ». C’est un composant qui imite les effets d’un peptide présent dans le venin de la vipère des temples, une espèce présente en Thaïlande, en Malaisie et en Indonésie notamment. Le peptide en question, Waglerins 1, contribue à relaxer les muscles et donc à faire disparaître les rides. À tel point que le Syn Ake est même considéré comme une alternative au Botox !

 

Le venin d’abeille 

Dans la catégorie venin, il y a aussi celui des abeilles. Vous le connaissez peut-être pour ses vertus contre les rhumatismes et l’arthrose, via l’apithérapie, mais son utilisation cosmétique est encore assez récente. Anti-inflammatoire, on l’appelle aussi le Botox naturel. Et au dernière nouvelles, même Kate Middleton y a recours.

 

Les « bird’s nest »

Les anglophones se demanderont surement pourquoi de la paille et des brindilles dans un produit cosmétique. En fait, il ne s’agit pas vraiment d’un nid d’oiseau. Ce qu’on appelle bird’s nest est en fait une petite boulotte produite par le male d’une espèce de salangane du genre collocalia. Elle est majoritairement composée de salive, ainsi que d’autres petits matériaux. Et pour être tout à fait honnête, les chinois en font même une soupe, depuis maintenant quelques siècles, qui aurait des vertus aphrodisiaques et renforcerait la concentration. D’un point de vue cosmétique, les soins à base de bird’s nest sont de puissants antioxydants et réparent les tissus, combattants les signes de l’âge.

 

Je vous le concède, même si aucun animal n’est maltraité pour produire ces ingrédients uniques, il est parfois difficile de faire le pas d’utiliser ce genre de produits. Je sais que beaucoup d’entre vous sont déjà adeptes des soins à base de mucus d’escargot, mais jusqu’où pouvez-vous aller ? Iriez-vous jusqu’à tenter le bird’s nest ?

Je vous laisse placer vos propres limites, et je vous laisse vous embellir de la manière qui vous semble la plus appropriée.



Le Gentleman



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Tout sur les actifs 1

mars 26, 2017


Le Gentleman décrypte pour vous les ingrédients actifs stars en Asie. À garder de côté pour ne jamais se tromper!

Voir l'article entier

Garder une peau jeune

février 23, 2017

Garder une peau jeune grâce aux cosmétiques coréens

Garder une peau jeune plus longtemps, c’est possible ? Oui !

Voir l'article entier

5 astuces pour l'hiver

décembre 13, 2016


L'hiver mène la vie dure à votre peau ? Découvrez nos 5 astuces beauté pour y survivre !

Voir l'article entier